Des projets pour la mobilité des seniors

En Haute-Garonne, une personne sur cinq est âgée de 60 ans et plus. Le Département, en charge de la politique de l’autonomie dans les territoires, réfléchit à la place des aînés dans la société. Véronique Volto, vice-présidente du conseil départemental 31 chargée de l’action sociale seniors et conseillère du canton de Léguevin indique : «C’est un défi social, sociétal, économique et éthique».

Dans ce cadre, quels sont les projets du CD 31 ?

Mieux répondre aux besoins des personnes âgées implique de faire évoluer nos actions. Avec 164 millions d’euros par an, le CD31 s’engage à garantir l’accès aux droits et à apporter des réponses concrètes à chaque personne. Notre projet vise à favoriser l’inclusion, à vivre chez soi le plus longtemps possible dans de bonnes conditions, à rompre l’isolement, assurer l’organisation territoriale, l’accessibilité et la qualité de l’offre de services de proximité.

Comment répondre aux difficultés de mobilité des seniors ?

Le Département a proposé, avec les communes qui le souhaitent et nos partenaires, d’assurer le dispositif de gratuité des transports publics pour les personnes âgées de plus de 65 ans non imposables.

Quels sont vos partenaires pour ces actions ?

Il s’agit d’un partenariat entre les communes, les transporteurs et la Région Occitanie qui suite à la loi Notre, nous a délégué la gestion des transports interurbains. La Région et la SNCF ont mis en place des réductions tarifaires. Le transport à la demande est réalisé par les intercommunalités qui peuvent mettre en œuvre des politiques différentes, ce qui pose la question de l’équité de traitement entre les territoires.

Quels sont les enjeux ?

Maintenir le niveau de service public offert aux usagers et équilibrer l’offre sur tout le territoire, mettre à niveau les infrastructures pour répondre aux difficultés de mobilité des publics dépendants et contribuer à harmoniser les dispositifs mis en place par les intercommunalités. Ce schéma a été élaboré dans le contexte de la loi de 2015 d’adaptation de la société au vieillissement qui prévoit la mise en place de la conférence des financeurs pour soutenir des projets en matière de mobilité.

La Dépêche du Midi publié le 5 Janvier 2019